Février 2022

La lettre de l’YCO Numéro 8

Les régates 2022

La saison débutera par les 150 miles de l’Atlantic Yacht Club qui partira de Port Louis, situé dans la magnifique rade de Lorient, le 17 juin. L’arrivée se fera à Bénodet le 19 juin où les bateaux seront accueillis par le Yacht Club de l’Odet. Les 150 Milles de l’AYC sont programmés juste après les Voiles de la Citadelle à Port-Louis et juste avant le Rendez-vous de la Belle Plaisance à Bénodet. La course est ainsi placée idéalement dans le calendrier du Challenge Classique Manche Atlantique en permettant aux bateaux classiques qui le souhaitent de participer aux trois épreuves consécutives.

Le Rendez-vous de la Belle plaisance se déroulera du 23 au 26 juin. Dans la suite du 20ième anniversaire qui s’est déroulé l’année dernière, la participation devrait être bonne dans toutes les séries. Les croiseurs de toute tailles répondant aux critères d’authenticité de l’esprit Belle Plaisance sont invités à participer au plus grand rassemblement de voiliers classiques de la côte Atlantique.

La Belle Plaisance c’est aussi les « Métriques » tels que les 8 m JI, 6 m JI et 5,5 m JI. Les quillards de sport tels les requins ou les Ailes sont invités à participer. La Belle Plaisance est aussi ouverte aux Dinghy 12 et aux caravelles.

En ce qui concerne les dériveurs, ce sont cette année les 505 qui animeront la baie de Bénodet à la mi-juillet pour leur Championnat de France. Une quarantaine de bateaux sont attendus à Bénodet pour ce championnat open qui accueillera aussi des bateaux venus de l’étranger.

Reconnue série internationale en 1955, plusieurs milliers de 505 naviguent aujourd’hui dans plus de 20 pays, en particulier aux Etat Unis, en Australie, en Allemagne, au Royaume Uni et en France. Le 505, ou le « Cinquo » comme on le surnomme, a une longueur de 5,05 m et une surface de voile de 17,24 m2 au près et un spinnaker de 27 m2. Ce bateau très toilé et rapide devrait animer la baie et nous valoir un très beau spectacle.

Trois plans Fife exceptionnels sont désormais basés à Brest

Cela commence au mois de septembre 2020 avec l’arrivée inattendue à Brest de Mariquita conçu et construit en 1911 par l’architecte naval Willam Fife III. Le bateau vient alors d’être acquis par Benoit Couturier qui exprime ses objectifs en ces termes : « J’ai un projet pour Brest. Un bateau classique ne doit pas forcément être en Méditerranée. J’ai l’intention de mettre une synergie en place, pour faire venir des bateaux classiques à Brest et faire des courses. ».

Mariquita est un magnifique bateau qui se prête bien à la concrétisation des objectifs ainsi exprimés par son propriétaire. Compte tenu de sa taille imposante, 38,10 m de longueur hors tout, avec une superficie de voiles de 582 à 1000 m2, il nécessite un équipage nombreux et compétent qui a été placé sous la conduite de Jacques Carës, navigateur et Directeur de course du Vendée Globe, qui a été désigné skipper.

Après un hivernage à Concarneau au chantier JFA, où le bateau subit un certain nombre de travaux de maintenance et d’améliorations, avec notamment la participation d’Hubert Stagnol, Mariquita a navigué durant toute la saison 2021 à partir de sa base brestoise.

C’est au mois de juillet 2021 qu’un autre plan Fife, Moonbeam IV, rejoint à son tour Brest son nouveau port d’attache. Il a été acquis par Richard Mille qui affiche les mêmes objectifs que Benoit Couturier à savoir recréer une dynamique et un circuit pour les grands yachts classiques en Atlantique et en Manche. Moonbeam IV qui a été construit en 1914 présente des caractéristiques similaires à celles de Mariquita.

Enfin, cette année au mois de janvier une troisième plan Fife, Moobeam of Fife ou Moonbeam III, a été transporté à Brest sur un cargo, ce sera son nouveau port d’attache.

L’objectif immédiat des trois bateaux est de préparer leur participation au prochain rassemblement des bateaux conçus et produits par la dynastie Fife qui se tiendra en Ecosse du 10 au 17 juin prochain. Cette régate, la Fife Regatta 2022, est désormais placée sous le patronage de Richard Mille.

On ne peut que se réjouir que ces magnifiques voiliers classiques reviennent naviguer dans les eaux de l’Atlantique et de la Manche et de les voir prendre attache en Bretagne. On ne peut que partager la volonté des initiateurs de cette évolution, Benoit Couturier et Richard Mille, de faire naviguer ces bateaux et de régater en faisant appel au riche vivier des compétences qui existe dans ce domaine en Bretagne.

 

Le déjeuner annuel au Yacht Club de France

Ce déjeuner initié par Dominique Salmon a fêté cette année ses 10 ans, un grand merci à lui pour cette belle initiative. Ce déjeuner a pour but de réunir les membres du Yacht Club de l’Odet, les exilés volontaires ou non en région parisienne, dans le cadre prestigieux du Yacht Club de France.

Cette année ce sont 16 membres de l’YCO qui se sont retrouvés à cette occasion et qui ont pu échanger d’abord au bar bien entendu autour d’un Saint Véran (encore merci aux généreux sponsors) puis par la suite, à table dans la bibliothèque. Quels sont les derniers travaux faits sur les bateaux, les idées et programmes de navigation pour 2022, en espérant que cette année soit plus agréable que 2021, tels étaient certains des sujets abordés entre les participants.

Nous avons accueilli pour la première fois René Roudaut, nouveau membre de l’YCO, qui pourra nous servir de traducteur Breton, langue qu’il pratique en plus d’être un navigateur au long cours sur son Sun Fast 26. Yves Monmoton a présenté le programme de régates 2022, ainsi que le rallye organisé par Jean-Daniel Leroy. Enfin, Dominique Salmon nous a fait un exposé détaillé des travaux du Marquis Claude Jouffroy d’Abbans sur les premiers bateaux à vapeur et les bateaux à roues à aubes.

Il est à noter aussi que nos épouses et équipières se sont réunies au même moment dans un restaurant pour un déjeuner tout aussi sympathique.

L’Almanach du Marin Breton 2022

La couverture de l’édition de cette année de l’Almanach du Marin Breton est illustrée par une très belle photo de notre ami Jakez qui a été prise pendant la dernière édition du Rendez-vous de la Belle Plaisance. Les deux bateaux qui sont bord à bord sous spi ne sont autres que Yallah V d’Olivier de Carné et Pen Duick III. Cette image familière devrait enjoliver nos carrés qui disposent tous bien sûr de l’Almanach de l’année.

Depuis 1899, l’Œuvre du Marin Breton, grâce à l’édition de l’Almanach, aide les marins en difficulté et leurs familles.

 

 

 

 

Offres d’embarquement et recherche de jeunes équipiers

Le plaisir de la navigation en croisière ou en régates provient de la rencontre d’un bateau, d’un skipper et d’un équipage. Ces trois éléments sont indispensables et complémentaires. Désir et envie de naviguer, disponibilité, bonne humeur, compétences, ouverture aux autres sont les ingrédients de la réussite. La bourse des équipiers et embarquements disponible sur le site du club https://www.yco-voile.fr/le-club/bourse-1/ a pour but de permettre la rencontre entre des « Offres d’embarquement » faites par les skippers du club et les propositions comme équipiers au moyen d’offres et propositions suffisamment détaillées et illustrées pour être complètes et attrayantes.

Vous pouvez télécharger la lettre au format PDF : La Lettre de l’YCO Numéro 8 

YACHT CLUB DE L’ODET Port de Penfoul, 29950 BÉNODET

Courriel YCO : contact@yco-voile.fr

Courriel infos : infos@yco-voile.fr

Tél : 02 98 57 26 09

Share This